Embolies pulmonaires

Embolies pulmonaires

« SOS embolie pulmonaire grave » est une organisation dédiée à la prise en charge des embolies pulmonaires graves. Elle permet  une prise en charge des patients par une équipe pluridisciplinaire composée de pneumologues, réanimateurs, anesthésistes–réanimateurs, chirurgiens cardiaques et radiologues interventionnels. »

 

Chaque année, 50 000 nouveaux cas d’embolies pulmonaires sont recensés en France et 5000 nouveaux cas en région parisienne [1,2]. Une embolie pulmonaire est une obstruction d’une artère des poumons par un caillot de sang.

Les embolies pulmonaires graves représentent 5% des embolies pulmonaires et entre 3 à 5% des causes de choc cardiogénique [3,4]. Elles se caractérisent par un état de choc ou une hypotension artérielle qui peut mettre en jeu, à court terme, le pronostic vital du patient.

Malgré les progrès réalisés en matière de prise en charge, leur pronostic reste sombre, avec notamment 50% de mortalité intra-hospitalière [3].

  • Une organisation pluridisciplinaire

L’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP, qui accueille chaque année 250 patients pour une embolie pulmonaire, a mis en place en mars 2017 « SOS Embolie pulmonaire grave », une organisation dédiée à la prise en charge complexe et pluridisciplinaire de ces patients.

Elle permet de mobiliser rapidement les équipes de pneumologie, de soins intensifs, de radiologie interventionnelle, de chirurgie cardiaque, et de réanimations médicale et chirurgicale de l’HEGP pour une prise en charge optimale des patients.

Le choix entre les différentes techniques existantes (traitement médical par fibrinolyse, désobstruction percutanée ou chirurgicale de l’artère pulmonaire) nécessite l’expertise d’équipes spécialisées [1-4]. En effet, si les indications de la thrombolyse systémique sont codifiées mais pas toujours simples, les autres traitements (thrombectomie percutanée ou chirurgicale et assistance circulatoire) nécessitent une expertise et une prise en charge pluridisciplinaire [1].

  • Un accueil unique 24h/24h

Les patients seront pris en charge grâce à un numéro unique (01 56 09 29 92), disponible 24h/24 et 7 jours/7. Le médecin de soins intensifs de pneumologie recevra les appels, recueillera les informations (localisation, gravité, éventuelles contre-indications…) concernant le patient. Il les transmettra ensuite au réanimateur, au radiologue vasculaire et au chirurgien cardiaque.

  • Une prise en charge personnalisée

Les équipes décident alors du traitement initial à privilégier, du lieu de prise en charge (réanimation, unité de soins intensifs…) et de la nécessité ou non d’envoyer une unité mobile d’assistance circulatoire sur place pour transférer le patient. A l’arrivée du patient, la situation est réévaluée collégialement et les décisions thérapeutiques sont confirmées ou modifiées.

Cette nouvelle organisation a pour objectif d’offrir aux patients une prise en charge plus rapide et optimale et ainsi d’améliorer leur pronostic.

 

[1] Meyer G, Vieillard-Baron A, Planquette B. Recent advances in the management of pulmonary embolism: focus on the critically ill patients. Ann Intensive Care. 2016; 6:19.

[2] Olié V, Fuhrman C, Chin F, Lamarche-Vadel A, Scarabin PY, de Peretti C. Time trends in pulmonary embolism mortality in France, 2000-2010. Thromb Res. 2015 Feb;135:334-8.

[3] Puymirat E, Fagon JY, Aegerter P, Diehl JL, Monnier A, Hauw-Berlemont C, Boissier F, Chatellier G, Guidet B, Danchin N, Aissaoui N; Collège des Utilisateurs de Bases de données en Réanimation (CUB-Réa Group [Intensive Care Database User Group]). Cardiogenic shock in intensive care units: evolution of prevalence, patient profile, management and outcomes, 1997-2012. Eur J Heart Fail. 2017;19:192-200.

[4] Bougouin W, Marijon E, Planquette B, Karam N, Dumas F, Celermajer DS, Jost D, Lamhaut L, Beganton F, Cariou A, Meyer G, Jouven X; on behalf from the Sudden Death Expertise Center. Pulmonary embolism related sudden cardiac arrest admitted alive at hospital: Management and outcomes. Resuscitation. 2017;115:135-140.