La personne de confiance

Vous êtes hospitalisé(e) et vous souhaitez être assisté(e)
d’une personne de confiance?

Lors de votre admission et pendant votre séjour, il vous est possible de désigner une personne, librement choisie par vous dans votre entourage et en qui vous avez toute confiance, pour vous accompagner tout au long des soins et des décisions à prendre. Cette personne, que l’hôpital considérera comme votre « personne de confiance », pourra, si vous en faites la demande, assister aux entretiens médicaux et vous aider à formuler vos souhaits.

Cette désignation est très utile. Pourquoi ?

  • Votre état de santé ne vous permettra peut-être pas toujours pendant la durée de cette hospitalisation, de faire connaître aux personnes qui vous soignent votre avis ou les décisions que vous souhaitez prendre pour vos soins.
  • Si vous ne pouvez les exprimer, votre personne de confiance sera consultée par l’équipe hospitalière et pourra lui donner des indications sur votre façon de voir les choses. Elle pourra également décider de votre participation à une recherche biomédicale.
  • Avant toute intervention ou investigation importante, les précisions ainsi recueillies pourront guider les médecins dans les choix thérapeutiques.
  • Si vous avez rédigé des directives anticipées exprimant vos souhaits relatifs à votre fin de vie pour la limitation ou l’arrêt de traitement, vous pouvez les confier à votre personne de confiance.

Comment désigne-t-on une personne de confiance ?

  • Ce doit être une décision bien réfléchie, sans précipitation.
  • Faite par écrit, (un formulaire peut vous être remis durant votre hospitalisation).
  • Qui peut être annulée à tout moment (par écrit de préférence).
  • Et peut être remplacée ultérieurement par la désignation d’une autre personne, à votre demande.
  • Cette désignation est valable pour la durée de l’hospitalisation, et pour plus longtemps si vous le souhaitez.
  • Ce n’est pas une obligation.

Il vous revient d’informer la personne que vous aurez choisie et d’obtenir son accord.
Le nom de votre personne de confiance figurera dans votre dossier médical.
Vous serez libre de décider que certaines informations que vous jugerez confidentielles ne devront pas être données par l’équipe hospitalière à votre personne de confiance : vous devrez alors nous l’indiquer précisément.