Centres de référence

Centres de référence

La reconnaissance de l’expertise médicale des équipes de l’Hôpital européen Georges-Pompidou s’exprime dans leur labellisation en centres de référence.

Centre d'accueil des patients prédisposés au cancer colorectal d'origine génétique

Centre d'accueil des patients prédisposés au cancer colorectal d'origine génétique
Coordonnateur du centre et du réseau PRED-IdF : Pr Christophe CELLIER
Le réseau Île-de-France PRED-IdF regroupe, sur six centres, des spécialistes de la prise en charge du risque de cancer colorectal et des cancers qui peuvent lui être associés dans le cadre des prédispositions héréditaires.

Ce Réseau propose un suivi personnalisé le plus adapté au risque de cancer de chaque personne. La mise en œuvre de ce suivi permet de diminuer le risque de survenue du cancer.

Contacts :

Tél. : 01 56 09 58 56
Mail : sec.gpcosat@egp.aphp.fr

Centre national de référence des maladies vasculaires rares

Centre national de référence des maladies vasculaires rares
Coordonnateur : Pr Xavier Jeunemaître
Le centre propose aux patients des soins spécialisés et un suivi ré­gulier d’affections pouvant être héréditaires ou acquises à la faveur de certains facteurs favorisants.
Lorsqu´une pathologie génétique est suspectée, la consultation est associée à la réalisation d´un arbre généalogique par un conseiller en génétique.

  • Maladie de Takayasu,
  • Syndrome d’Ehlers-Danlos vasculaire,
  • Dysplasie fibromusculaire,
  • Maladie de Buerger,
  • Bicuspidie aortique familiale.

Le centre de référence organise et coordonne des travaux de recherche fondamentale et des protocoles de re­cherche clinique destinés à mieux comprendre, et à terme, mieux traiter les maladies vasculaires rares.

Contacts :

contact@maladiesvasculairesrares.com

01 56 09 50 41

Centre de référence des maladies rénales héréditaires de l’enfant et de l’adulte

Centre de référence des maladies rénales héréditaires de l’enfant et de l’adulte
 
Coordonnateur : Pr Rémi Salomon (Hôpital Necker)
Coordonnateur local sur l'Hôpital européen Georges-Pompidou : Dr Rosa Vargas-Poussou, Dr Anne Blanchard, Dr Véronique Frémeaux-Bacchi

Le laboratoire de génétique dirigé par le Pr Jeunemaitre à l’hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP), réalise l’étude des gènes responsables de tubulopathies héréditaires telles le syndrome de Gitelman, les syndromes de Bartter, le diabète insipide néphrogénique, l’acidose tubulaire, le syndrome de Dent, l’hypocalcémie et l’hypocalcémie familiales.
Le groupe du Dr Frémeaux-Bacchi au sein du laboratoire d’Immunologie à l’HEGP étudie tous les gènes impliqués dans les syndromes hémolytiques et urémiques atypiques.

Contact

01 56 09 38 81

Centre national de référence des pneumocoques (CNRP)

Centre régional de pharmacovigilance (CRPV)

Centre de prise en charge de l’obésité sévère

Centre de cicatrisation du pied diabétique de l’ouest parisien (CCPdia)

Centre de cicatrisation du pied diabétique de l’ouest parisien (CCPdia)
Responsable : Dr N
Pour soigner les plaies du "pied diabétique", le recours à un centre spécialisé augmente les chances de guérison et diminue le risque d'amputation.
Le Centre de Cicatrisation du Pied diabétique (CCPdia) propose une prise en charge globale, spécialisée et coordonnée grâce aux divers intervenants médicaux et paramédicaux: diabétologues, angiologues (médecins des artères), radiologues, chirurgiens, infectiologues, infirmiers, podo-orthésistes, pédicures-podologues...
En fonction des situations, le suivi est organisé en consultation, en hôpital de jour ou en hospitalisation, dans l'objectif de cicatriser les plaies et de prévenir les récidives.

Prise de rendez-vous :
01 58 00 42 50

Avis médical rapide :
01 56 09 58 08
du lundi au vendredi, de 9h à 15h

Contact :
ccpdia.hegp@egp.aphp.fr

Centre d’expertise de la mort subite de l’adulte

Centre d'expertise de la mort subite de l'adulte
Responsable : Pr Xavier JOUVEN
En France, la mort subite de l’adulte ou arrêt cardiaque, fait environ 40 000 victimes par an en France. Elle touche le plus souvent des personnes relativement jeunes et le taux de survie ne dépasse pas actuellement 3%, alors qu’il atteint 15 à 20% à Seattle par exemple.

Dans 90% des cas, la mort subite a pour origine un trouble cardio-vasculaire, principalement lors d’un infarc­tus du myocarde. En Ile-de-France, 3 500 personnes sont concernées chaque année. Parmi elles, 450 sont prises en charge dans les services de réanimation et seules 150 survivent.

Ce Centre d’Expertise piloté par le Pr Xavier Jouven, réunit les compétences de l’ensemble des acteurs pré-hospitaliers, du soin, de la formation et de la recherche en proposant une collaboration inédite entre l’AP-HP, l’Université Paris Descartes et l’INSERM. Il s’articule avec les différents Centres de Référence déjà existants en Ile-de-France mais aussi dans l’hexagone.

L’INSERM organise la récupération des données de réa­nimation pré-hospitalière, la mise en place du suivi des survivants dès leur arrivée en réanimation et le dépistage systématique des apparentés du premier degré.

Des consultations sont proposées à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, et des bilans peuvent être réalisés en hospitalisation de jour de car­diologie afin d’identifier précocement les sujets à risque.

Ainsi, le Centre recueille en temps réel les cas d’arrêt cardiaque survenus en Ile-de-France grâce à une collaboration avec le Samu et la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris.

Grâce à ce recueil, le Centre favorise une meilleure connaissance de la problématique de la mort subite de l’adulte en tant que sujet de santé publique majeur. Il contribue également au déploiement des formations aux gestes qui sauvent.

Contacts :

Tél. : 01 56 09 28 07 / 01 56 09 26 48
Mail : cems@inserm.fr

Centre de référence de la drépanocytose adulte

Centre de référence de la drépanocytose adulte
Responsable: Dr Jean-Benoît ARLET (Service de médecine interne)
La drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente en France. Elle entraîne des crises douloureuses osseuses brutales et intolérables dues à une déformation des globules rouges qui obstruent les vaisseaux. Ces patients souffrent aussi d’une anémie chronique.
Le service de médecine interne de l’Hôpital européen Georges-Pompidou traite les patients drépanocytaires adultes en crise, habituellement après leur prise en charge aux urgences de l’Hôpital européen Georges-Pompidou. Le centre de référence est aussi un recours pour des avis d’autres hôpitaux pour la gestion de cas difficiles. Il travaille en étroite collaboration avec le centre pédiatrique/adulte de l’hôpital Necker (Drs M. de Montalembert, V. Brousse et J.A. Ribeil) et assure la transition adolescents/adultes de patients suivis dans d’autres centres dans l’enfance.
Toute l’équipe de médecine interne est mobilisée pour améliorer constamment les soins et la qualité de vie de ces patients. Elle organise pour eux des séances collectives d’éducation thérapeutique et participe activement aux recherches nationales et internationales sur les maladies des globules rouges.

Contacts :

Tél. : 01 56 09 33 31

Mail : jean-benoit.arlet@aphp.fr

Centre de référence des cardiopathies congénitales complexes (M3C)

Centre de référence des cardiopathies congénitales complexes (M3C)
Responsable : Dr Laurence ISERIN Dr Iserin
Le centre s’occupe exclusivement des cardiopathies congénitales adultes

Prise de rendez-vous de consultation en cardiologie :
01 56 09 28 07 / 28 97

Prise de rendez-vous pour une échographie cardiaque ou une consultation pacemaker :
01 56 09 37 36.

Plaquette du service

Centre de référence des maladies ophtalmiques rares (OPHTARA)

Responsable : Dr Christophe ORSSAUD (UF d’Ophtalmologie)

Le site de l’HEGP du Centre de référence OPHTARA prend en charge les patients porteurs des différentes affections génétiques ophtalmologiques rares quel que soit leur âge d’apparition. Mais, ce site a une expérience particulière dans la prise en charge :

  • des atteintes rétiniennes héréditaires (dystrophies rétiniennes, maculopathies héréditaires),
  • des neuropathies optiques héréditaires (Neuropathie optique de Leber, syndrome de Wolfram, atrophie optique dominante de type Kjer, ….),
  • des atteintes neuro-ophtalmologiques rares.

Le site de l’HEGP du Centre de référence OPHTARA a ouvert la première hospitalisation de jour pluridisciplinaire en France dédiée à la prise en charge des patients atteints du syndrome de Wolfram.

Ce site travaille en lien  avec de nombreux autres Centres de Référence pour la prise en charge des complications ophtalmologiques de maladies générales telles que la drépanocytose, le pseudoxanthome élastique, le syndrome d’Ehlers Danlos ou la maladie de Fabry.

Des collaborations ont été établies avec plusieurs laboratoires génétiques et services cliniques pour la recherche des gènes impliqués dans les neuropathies optiques héréditaires et les dystrophies rétiniennes, la compréhension des mécanismes de ces maladies rares et la mise au point de traitements spécifiques.

Contact : 01 56 09 34 98
christophe.orssaud@aphp.fr

Greffes et transplantations - Cœur et poumons

Centres experts cancers rares de l'adulte : lymphomes associés à la maladie cœliaque, cancers de la surrénale, maladie de Von Hippel Lindau et prédispositions héréditaires au cancer du rein


L’Hôpital européen Georges-Pompidou a été labélisé par l’AP-HP centre intégré en cancérologie ainsi que centre expert pour 6 spécialités : digestif, gynécologie, ORL, sein, thorax et urologie. Cette labellisation est une reconnaissance de la qualité des organisations multidisciplinaires mises en place pour la prise en charge des patients et la recherche.

  • Un Centre Intégré (7 Centres à l’AP-HP)
  • Centres experts AP-HP en :
    • Digestif
    • Gynécologie
    • ORL
    • Sein
    • Thorax
    • Urologie
  • Centre oncogériatrique