PARCC

PARCC

L’ Hôpital européen Georges-Pompidou accueille depuis le 8 septembre 2009 une nouvelle structure innovante de 4 500 m2, dédiée aux activités de recherche de haute qualité sur les maladies cardiovasculaires étroitement associées à l’activité médicale.

Le Centre de recherche de l’Hôpital européen Georges-Pompidou est une structure de recherche originale par sa composition, son organisation et son financement.

Le centre de recherche est composé de deux entités distinctes :

Le PARCC

Le PARCC (Paris-Centre de Recherche Cardiovasculaire) est une Unité mixte de Recherche, Inserm/ Université Paris Descartes dirigée par Alain Tedgui avec dix équipes dont une équipe AVENIR.

Il a une vocation internationale dans le domaine de la recherche fondamentale et translationnelle sur les maladies cardiovasculaires, à partir d’approches multiples combinant biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, imagerie moléculaire, physiologie intégrative, pharmacologie, génétique et épidémiologie.

>> Le site du centre de recherche <<

Le laboratoire de Recherches Biochirurgicales

Le laboratoire de Recherches Biochirurgicales : Fondation Carpentier comprenant cinq équipes dirigées par le Pr Philippe Menasché. Il a pour vocation d’accueillir des jeunes chercheurs hospitalo-universitaires ou d’autres établissements publics à caractère scientifique ou technologique. Les travaux de recherche portent sur la thérapie cellulaire, les organes artificiels, les transformations tissulaires induites, la neuro-oncologie, la robotique et de nouvelles techniques chirurgicales ou interventionnelles.

L’organisation fonctionnelle du Centre a fait l’objet d’une convention quadripartite originale associant partenaires publics et privés : l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, l’Université Paris Descartes, l’Inserm et la Fondation Alain Carpentier. L’Inserm assure l’exploitation du bâtiment.

Les équipes de recherche utilisent des plateaux techniques communs : plate-forme d’imagerie avec IRM, biologie moléculaire, génomique, bio-expérimentation…

Enfin, le financement de cette opération immobilière a principalement bénéficié de contributions privées : un legs important fait à l’AP-HP par la famille Catti et une participation de la Fondation Alain Carpentier à partir de fonds issus de la recherche.

Une contribution complémentaire a été apportée par l’Université Paris Descartes, l’Inserm, la région Ile-de-France et la Ville de Paris.

Le coût total de cette réalisation s’élève à 30,5 M€ d’investissement dont 21 M€ assurés par l’AP-HP.